Prise en charge des problématiques de santé de la femme : l’Endométriose

L’endométriose, définie par la présence de tissu endométrial en dehors de la cavité utérine, est une pathologie chronique, fréquente, et complexe, qui affecte près d’une femme sur 10.
Les manifestations cliniques sont variées (douleurs pelviennes chroniques, dysménorrhées, dyspareunie profonde, symptomatologie urinaire, symptomatologie digestive) et rendent le diagnostic souvent difficile, tardif, avec un retard de prise en charge majeur. Aucun symptôme n’est malheureusement pathognomonique d’endométriose et l’examen clinique est souvent normal ou pauvre.

Kinésithérapeutes

Révolution numérique et santé : quelles applications pour la médecine de demain ?

Révolution numérique et santé : quelles applications pour la médecine de demain ?

Le secteur de la santé n’échappe pas à la révolution, qui amène son lot de promesses, d’interrogations, et de craintes. Si des connaissances poussées en la matière ne sont nécessaires qu’aux spécialistes du domaine, il semble indispensable que les professionnels de santé maitrisent les notions de base liées aux algorithmes et au traitement des données de santé. En effet, l’utilisation de ces technologies dans la prise en charge des patients sera grandissante dans les années à venir, et risque de modifier profondément nos pratiques. Ce changement de paradigme nécessite donc un certain nombre de connaissances, afin de conserver un regard éclairé sur toutes ces nouvelles technologies.

État des lieux de la prise en charge de la personne âgée à risque de chute ou entrant en situation de dépendance : prévention, traitement kinésithérapique et éducation thérapeutique

État des lieux de la prise en charge de la personne âgée à risque de chute ou entrant en situation de dépendance : prévention, traitement kinésithérapique et éducation thérapeutique

En 2020, 19,5 % de la population française est âgée de plus de 65ans, ce qui représente plus de 13,5 millions de personnes. Un individu sur quatre, âgé de 65 à 75 ans, déclare être tombé au moins une fois au cours des 12 derniers mois. La chute est la première cause de mortalité chez les seniors. Près de 12 000 personnes âgées décèdent par an à la suite d’une chute. 40 % des patients hospitalisés à la suite d’une chute sont orientés vers un hébergement spécialisé type EHPAD. Le caractère préventif des chutes des personnes âgées est donc un enjeu de santé publique.  Les MKDE, rééduquent tous les jours de nombreux seniors le plus souvent adressés pour des douleurs chroniques. La fragilité de la personne âgée et les risques des chutes qui en découlent sont trop souvent sous-diagnostiqués par le corps médical.  Formé au repérage précoce de la fragilité et par l’intermédiaire du bilan diagnostique kinésithérapique (BDK), le Masseur Kinésithérapeute (MK) devient un acteur clé de la prise en charge des patients en gériatrie. Les recommandations HAS de 2005 et 2009 portants sur la prévention des chutes des séniors n'ont pas été remises à jour aujourd’hui et sont insuffisantes.  Cette formation a pour objectif d’améliorer la qualité de la prise en charge Masso- Kinésithérapique de la personne âgée fragilisée et notamment de la personne âgée rentrant en EHPAD. A l'issue de la formation, les participants sauront dépister et évaluer les modifications de l’état de santé pouvant conduire à une situation de dépendance. Ils seront en capacité de mettre en place un BDK et un traitement rééducatif adapté aux besoins du patient et en adéquation avec les données actuelles de la science.

Tendinopathies du membre inférieur

Tendinopathies du membre inférieur

60% de la population active/sportive est un jour atteinte par une tendinopathie du membre inférieur. De nombreux patients ne bénéficient pas d’un traitement adapté. En cas de prise en charge non appropriée, cette pathologie peut devenir chronique, et ainsi entrainer une impotence fonctionnelle et limiter ses activités physiques. La douleur tendineuse, la pathologie tendineuse ou le dysfonctionnement tendineux sont fréquemment observés chez les sportifs. Toutes ces tendinopathies possèdent des caractéristiques d’apparition : l’âge, le sexe, les sports pratiqués... Les tendinopathies peuvent représenter un défi pour le clinicien. Leur traitement peut s’étaler sur la durée et les récidives sont fréquentes. Les objectifs principaux de cette formation sont premièrement de décrire la fonction la pathologie et l’étiologie du tendon. Puis, de réussir à diagnostiquer précisément une tendinopathie, et enfin être capable de créer un plan de gestion individualisé de chaque tendinopathie. Tout ceci en respectant scrupuleusement les données actuelles de la littérature scientifique.

Prise en charge de l'entorse de cheville

Prise en charge de l'entorse de cheville

Avec près de 6000 entorses de cheville recensées par jour, cette pathologie représente la première cause de traumatisme en France. Les atteintes traumatiques de la cheville et du pied font partie des pathologies traitées quotidiennement par le kinésithérapeute compte tenu de leurs fréquences. L’entorse externe de cheville de l’adulte correspond à la majorité de ces entorses (90%). Elle se caractérise par une atteinte d’un ou plusieurs ligaments. Cette atteinte dépend du mécanisme lésionnel. En fonction de la position du pied lors du traumatisme, les lésions associées sont différentes. Leur prise en charge se doit d’être précoce depuis l’établissement d’un diagnostic kinésithérapique jusqu’à la phase de reprise du sport, afin de limiter la chronicisation. Est-ce un accident bénin ou grave ? Doit-on aller aux urgences, chez le médecin généraliste ou chez un kinésithérapeute ? Depuis Janvier 2006, les kinésithérapeutes sont habilités à prendre en charge un patient en cas d’urgence. Son rôle permet de désengorger les services d’accueil d’urgences qui sont saturés chaque jour, et de réorienter le patient. On parle d’accès direct des masseur-kinésithérapeutes !

Troubles du système sanguin, du système lymphatique et de la barrière cutanée : savoir les évaluer, les traiter et les prévenir

Troubles du système sanguin, du système lymphatique et de la barrière cutanée : savoir les évaluer, les traiter et les prévenir

Une personne sur trois souffre de troubles veineux. Les causes en sont multiples et les conséquences, outre l’aggravation de cette insuffisance au fil des années, sont très invalidantes dans la vie quotidienne. Le cancer du sein est aujourd’hui le premier cancer féminin avec une prévalence en constante évolution (plus de 40 000 nouveaux cas en France). Les douleurs, les lymphœdèmes, les pertes d’amplitudes de mouvements éventuels, les cicatrices, secondaires à la prise en charge chirurgicale notamment de ces affections, sont autant de troubles circulatoires, lymphatiques et cutanéo-trophiques pour l’amélioration desquels le kinésithérapeute a un grand rôle à jouer. L’objectif principal de cette formation est de maîtriser la réalisation des bilans et des soins kinésithérapiques spécifiques, afin que la qualité de prise en charge soit optimale, et, ainsi, la qualité de vie des patients améliorée.

Épaule du sportif et syndrome douloureux sous acromial : rééducation et prévention

Épaule du sportif et syndrome douloureux sous acromial : rééducation et prévention

Cette formation permettra au masseur kinésithérapeute d’actualiser ses connaissances biomécaniques et physiopathologiques de l’épaule douloureuse du sportif, afin de construire une prise en charge spécifique basée sur la preuve. Il s’agit également d’apprendre à élaborer un programme de prévention dans un but de promotion de la santé. Ce programme d’éducation thérapeutique étant tiré des dernières recommandations Evidence Based Practice. L’épaule douloureuse est la pathologie la plus fréquemment rencontrée dans le milieu libéral et elle est également très présente dans les centres de rééducation. Le sportif est particulièrement sujet à développer une épaule douloureuse d’origine sous acromial. Bien que commune, cette pathologie reste parfois difficile à appréhender, et nos pratiques kinésithérapiques doivent évoluer pour mieux traiter les patients souffrant de ces douleurs. Au cours de ces dernières années, les avancées en termes de recherche scientifique ainsi que de développement de sociétés d’experts ont considérablement fait évoluer les procédés d’évaluation et de prise en charge de ces pathologies. Les principaux sujets développés dans cette formation seront : les progrès réalisés dans la compréhension de la physiopathologie, la spécificité de l’épaule du sportif, la démarche diagnostique, la prise en charge basée principalement sur la rééducation active dans un modèle biopsychosocial, l’apport de la thérapie manuelle et les données récentes de prévention pour le sportif. Des nouveaux principes de traitement prenant en compte le pouvoir de réparation voir de régénération des tissus dentaires tels que la prévention (notamment par l’établissement d’un parcours de prévention bucco-dentaire), la dentisterie à minima et la préservation tissulaire ont alors progressivement vu le jour. Le maintien des tissus dentaires et de la vitalité pulpaire se sont ainsi placés au fil du temps au centre des objectifs des thérapeutiques. Mais pour mettre en œuvre ces concepts, chaque praticien doit maîtriser la réalisation des procédures, savoir choisir son matériel et les bons matériaux afin d’en optimiser l’utilisation, mais aussi savoir éduquer son patient afin de favoriser la prévention et si besoin la prise en charge précoce des lésions. Cette formation permettra aux chirurgiens-dentistes d’adapter leurs prises de décision ainsi que leurs thérapeutiques aux situations cliniques induisant une perte de substance, quelle que soit son étiologie, en respectant le principe de gradient thérapeutique au service de l’économie tissulaire.

Repérage de la maltraitance et de la violence, conduite à tenir : violences faites aux femmes

Repérage de la maltraitance et de la violence, conduite à tenir : violences faites aux femmes

La violence à l’encontre des femmes, qu’elle que soit sa nature, est ungrand problème de santé publique et une violation majeure des droits dela femme. L’impact sur la morbi-mortalité est considérable et les conséquences sontnombreuses. Il s’agit en effet, d’un problème mondial de santé publique,d’ampleur épidémique, qui appelle une prise en charge globale etpluridisciplinaire. Connaître la réalité des violences faites aux femmes est essentiel pourmieux lutter contre celles-ci même s’il faut avant tout replacer la femmedans le temps et les sociétés. L’objectif principal de cette formation est de maîtriser les différentesformes de violence faites aux femmes afin d’être en mesure de mieux lesrepérer et de mettre en place le cadre règlementaire, les dispositifs, lesacteurs associatifs et institutionnels à mobiliser pour agir au mieux faceaux situations de violences identifiées. Plusieurs types de violencespeuvent être identifiés : violence psychologique dans le couple,harcèlement moral au travail, violences conjugales, violences sexuelles(abus, viols, trafic de femmes, mutilations génitales), violenceséconomiques. Il existe des répercussions directes de la maltraitance faitesaux femmes : les enfants sont les premières victimes collatérales. Il estimportant de pouvoir repérer là encore les traumatismes, mêmesilencieux, chez ces enfants de tout âge, et les moyens de soutiens etd’accompagnement pouvant être mis en place. Lutter contre les violences faites aux femmes s’articule autour du principede bientraitance (CCNE et HAS). Ce principe est au centre d’un processusde coopération interinstitutionnelles, afin de favoriser une approchepluridisciplinaire, tel que le 5ème plan de lutte contre toutes les violencesfaites aux femmes (2017-2019.Incarner le respect de la personne dans les pratiques professionnelles duquotidien en apprenant à repérer les situations de violence permet desavoir réagir face à une situation violente, quel que soit sa nature.

Évaluation et amélioration de la pertinence du parcours PRADO BPCO

Évaluation et amélioration de la pertinence du parcours PRADO BPCO

Cette formation e-learning est un programme intégré de 14 heures comprenant 12 heures de formation continue et 2 heures d’audit clinique. La bronchopneumopathie chronique obstructive (BPCO) est une maladie respiratoire chronique ayant un fort impact sur la qualité de vie des patients. Selon des estimations récentes de l’OMS, actuellement 64 millions de personnes ont une BPCO. La BPCO deviendra la 3e cause de décès dans le monde en 2030. Elle est donc un enjeu de santé publique majeur tant au niveau national qu’internationale. Le parcours de soins prend toute sa place et notamment celui du PRADO porté par l’assurance maladie. Ce service de retour à domicile des patients hospitalisés permet d’anticiper les besoins du patient liés à son retour à domicile et fluidifier le parcours hôpital-ville. Pour pouvoir y participer, les professionnels doivent se former. L’infirmière libérale et le kinésithérapeute sont les pierres angulaires de ce dispositif. Outre leurs surveillances spécifiques, ils participent à l’éducation des patients. Cette démarche se doit d’être coordonnée avec les autres professionnels de santé.

La rééducation pelvi périneale chez  la femme, l’homme  et l’enfant

La rééducation pelvi périneale chez la femme, l’homme et l’enfant

En France, on estime à environ 6 millions le nombre de personnes qui sont touchées par des problèmes d’incontinence urinaire. Ce chiffre englobe les femmes, les hommes et les enfants. C’est seulement une estimation, car il est difficile d’évaluer précisément ces données du fait de la difficulté pour beaucoup de patients d’en parler à leur médecin.